Bienvenue parmi les passionnés d'escargots aquatiques.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Margaritana margaritifera

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Margaritana margaritifera le Dim 17 Mai - 23:45

Dyna

avatar
Admin
Margaritana margaritifera ou Moule d'eau douce ou palourde.



Taille: 10.0 cm

Température: Max. = 28 °C

Origine: L'aire de répartition de la moule correspond à celle du saumon dans le bassin atlantique : Adour, Massif Central, Bretagne, Vosges, Ecosse, Irlande, etc. Ces régions ont en commun d'avoir des eaux acides. L'habitat de la moule perlière correspond à des eaux fraîches, courantes, pauvres en calcaire, à fond de gravier ou de sable mais dépourvu de vase (ce qui la distingue de l'anodonte à laquelle elle ressemble).

Respiration: La moule d’eau douce respire en échangeant du dioxyde de carbone contre de l’oxygène. Quand l’eau est peu oxygénée, la moule ouvre sa coquille afin d’accroître la quantité d’eau qui traverse ses branchies, mais par la même occasion, elle devient plus vulnérable aux attaques des prédateurs. Si la concentration d’oxygène diminue encore plus, la moule se referme, ralentit son métabolisme et survit uniquement grâce à l’oxygène qui circule dans la cavité de son manteau.

Reproduction: La maturité sexuelle intervient entre 15 et 20 ans, la moule peut vivre un siècle.
Marginerata est sexée mais le protocole de reproduction est similaire à celui de l'Anodonte.
Les larves vivent d'abord à l'intérieur de la coquille "maternelle", d'où elles sont expulsées au bout d'un an. Elles se fixent ensuite dans les branchies des poissons.
Les glochidies (larve de moule) parasitent les poissons, quoique pas systématiquement, car elles peuvent atteindre le stade de mollusque formé sans parasiter. Cependant ce parasitage ne NUIT en rien aux poissons. Aucun poisson n'en est jamais mort.

Utilité: la moule d’eau douce joue un rôle unique et essentiel dans l’épuration des lacs et des rivières, car elle filtre et digère les organismes microscopiques et les particules de matière organique qui, en d’autres circonstances, s’accumuleraient dans la colonne d’eau.

La moule d’eau douce se nourrit par filtration. En d’autres termes, elle retient et digère toutes les particules d’aliment (phytoplancton, etc.) présentes dans l’eau qui traverse ses branchies. Il faut du courant pour que l’eau circule dans les branchies.

Margaritana margaritifera filtre ainsi environ 50 litres d'eau par jour !

Particularité: "Elle est considérée comme en voie de disparition et se trouve protégée par un arrêt du 07/10/1992. Au siècle dernier elle était bien plus répandue : la Vologne (Vosges) était pavée de moules et en Bretagne ou en Lozère on la ramassait pour nourrir les volailles, ou pour récupérer les perles"

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum